Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour les Insoumis octobre sera vert

Les adhérents de la France Insoumise passent à l’offensive, sur des thématiques écologiques, principalement les transports publics.

Les Insoumis ont décidé de passer au vert. Plusieurs rendez-vous ponctueront cette thématique ce mois d’octobre. Dès samedi 13 prochain, à 11 h, à l’occasion de la « Marche pour le climat » ; le samedi 20 octobre, les adhérents du mouvement de Jean-Luc Mélenchon iront au-devant des Niortais pour les interpeller sur le mode « Qu’est-ce qu’une ville verte ? Que souhaitent-ils voir développer », indique Nathalie Seguin (PCF), l’une des porte-parole. « Nous poserons la question des transports publics collectifs gratuits : la population est-elle bien utilisatrice des bus, les horaires conviennent-ils, y a-t-il des améliorations à apporter ? Car, estime la conseillère communiste d’opposition, si une partie du challenge a été remportée, d’autres mesures restent à prendre. »

“ Une vraie révolution des transports ”

Cette problématique, les adhérents de la France Insoumise l’aborderont de nouveau le samedi 27 octobre, place de la Brèche : « La gratuité ne doit pas être qu’une promesse de campagne, mais le prélude à une vraie révolution des transports, poursuit Yann Jezequel (PC), citant l’exemple de la ville de Dunkerque. Gratuité totale, mais aussi des bus modernes, des couloirs de bus, le transport à la demande. Près de 65 M€ ont été investis, sans dépense supplémentaire, mais avec le choix de ne pas financer une salle de spectacle. » Nathalie Seguin élargit la problématique à l’intermodalité : « Par exemple, il n’y a pas de bus pour prendre le premier train du matin à la gare de Niort ». L’autre thématique, c’est Jérémy Roubineau-Thomas, un adepte de la réutilisation des produits d’occasion, qui la développe, la « ferme urbaine ».
Les questions sociales sont aussi à l’agenda des Insoumis. Dès demain, mardi 9 octobre, le mouvement appelle à participer à la manifestation interprofessionnelle et donne rendez-vous dès 11 h au centre hospitalier pour rejoindre les grévistes. « Il y a urgence ! L’hôpital est à l’os ! » déclare Karine Olivier (PG). Nathalie Seguin invite le maire Jérôme Baloge, par ailleurs président du conseil d’administration de l’hôpital, à interpeller l’Agence régionale de santé (ARS). « Et le député, que fait-il ? »

https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/pour-les-insoumis-octobre-sera-vert?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article